dimanche 24 septembre 2017

La mesure des odeurs

Plusieurs types de mesures complémentaires :

Mesures à l’émission

Mesures physico-chimiques : identification et concentration des molécules odorantes, permettant de définir l’odeur comme étant une pollution ou une nuisance.
Mesures olfactométriques normalisées : mesures de l’intensité et de la concentration olfactive, permettant de hiérarchiser les différents sources odorantes, de modéliser l’impact « odeur » dans le milieu récepteur… Principe : mesurer à la source et imaginer les effets sur la population

Mesure olfactive dans l’environnement du site – Mise en place d’observatoires environnementaux

Enquête auprès des riverains : Mesure de la quantité et de la qualité de l’odeur et la gêne olfactive ressentie. Principe : mesurer les effets réels et remonter aux causes

<< Précédent : Définition des odeurs Suivant : Pourquoi mettre en place un jury de nez >>