dimanche 16 mai 2021

Mesure des odeurs

    Reportage Télévision - 19/20 France 3 Lorraine

    Cliquez ici pour voir la vidéo

    Reportage Télévision - France Télévision Champagne-Ardennes

    Cliquez ici pour voir la vidéo

    Reportage Télévision - Suisse

    Cliquez ici pour voir la vidéo

    Reportage Radio sur Tropiques FM – Observatoire des odeurs Organom

    Reportage sur Europe 1 – Observatoire des odeurs

    Article sur France Soir

    Cliquez ici pour voir le détail de l'article

    Voir l'article en ligne sur France Soir

    Reims recrute un "jury des nez"
    Une cinquantaine de bénévoles surveilleront les odeurs suspectes dans l'ouest de la ville où s'étendent l'écopôle et la station d'épuration.

    Jean-Louis Dutel est chargé de recruter des nez qui surveilleront les odeurs de l'écopôle rémois.

    « Nous l'appelons déjà le jury des nez », explique Jean-Louis Dutel, de la direction du développement durable de la communauté d'agglomération Reims Métropole (200.000 habitants). « Le recrutement a commencé. Ce sont des citoyens bénévoles, une cinquantaine de riverains de l'ouest de Reims et des communes associées Saint-Brice-Courcelles, Champigny et Saint-Thierry. »

    Ces bénévoles, pour la plupart des chefs d'entreprises installés sur les lieux, vont surveiller les odeurs désagréables que dégagent la vaste station d'épuration rémoise et les centres de tri et de valorisation des déchets qui la cerne (déchets ménagers, verts, de compostages, de déchetterie, de ferrailleurs, boues d'épuration). « Nous créons de toute pièce un observatoire des odeurs sur un rayon de trois à quatre kilomètres, précise Jean-Louis Dutel. Notre objectif, c'est de corréler ses données avec ceux de la météo et de la rose des vents. »

    Logiciel adéquat

    Depuis l'écopôle de Reims (Marne), le visiteur voit en effet pointer au loin la cathédrale des sacres, le centre-ville touristique sous les vents dominants. « Le jury des nez dressera une cartographie des odeurs gênantes que nous communiquerons à la population. Nous verrons ensuite avec les industriels comment remédier aux désagréments. »


    Le jury des nez commencera ses observations en mars 2011. Elles dureront une année. Il faudra auparavant former chaque nez à sa mission de renifleur dans la zone du rayonnement de l'écopôle et même au-delà. Chaque bénévole sera bientôt équipé d'un téléphone portable et d'un ordinateur muni du logiciel expoll.net. Il pourra ainsi décrire et localiser les odeurs malsaines que son nez aura senties au gré de ses allées et venues.


    Plus d'informations sur les observatoires des odeurs (exclusivité AIRPOLL)

    Article dans l'Est Républicain

    Cliquez ici pour voir l'article

    Article sur Europe 1 France Info

    Cliquez ici pour voir l'article

    Article dans "L'eau, l'industrie, les nuisances"

    Cliquez ici pour voir l'article

    Les jurys de nez : une démarche qui va bien au-delà de l’analyse de la gêne olfactive

    Le nouveau projet d’arrêté concernant les usines de compostage soumises à déclaration et relatif à 2170, prévoit des normes sur les rejets d’odeurs plus précises que celles actuellement en vigueur. Des concentrations physico-chimiques concernant l’H2S et le NH3 devront être respectées sur les rejets canalisés. Des concentrations d’odeurs (selon la norme EN 13 725) devront être effectuées, analysées (voire modélisées) et respectées.

    Le projet prévoit aussi la mise en place possible d’un jury de nez.

    Le jury de nez désigne les personnes volontaires participant à la mise en place d’observatoire odeurs.

    Les observatoires odeurs sont des dispositifs de collecte et d’analyses de différents échantillons permettant d’évaluer la gêne olfactive et l’impact odeurs d’un site industriel en tant que tel. Les observatoires odeurs sont composés de :
    - un jury de nez (milieu récepteur) : le plus souvent des riverains du site et éventuellement, des salariés du site. Le jury de nez représente le milieu récepteur. La plupart du temps, le jury de nez est représenté par toutes les personnes volontaires à participer à la démarche. Aucune sélection n’est faite. Cependant, il arrive sur certaines études plus complexes que des sélections soient faites selon différents critères (âges, situation géographique, situation sociale, tests de sensibilité olfactive…). Aussi, lorsque les sources potentielles d’odeurs sont multiples et complexes, une formation à la caractérisation et à l’intensité olfactive est souvent nécessaire pour le jury de nez.

    Voir l'article entier au format pdf

    Article sur RTL-Info

    Cliquez ici pour voir l'article

    La communauté de communes de Sarrebourg cherche des "nez" pour l'alerter sur les mauvaises odeurs que peut dégager sa décharge de Hesse (Moselle) et lui permettre de neutraliser rapidement les nuisances olfactives causées par la fermentation des déchets. "Nous allons mettre en place l'été prochain un "observatoire des odeurs" pour remédier le plus vite possible à la gêne que notre centre de stockage de déchets ultimes peut générer périodiquement aux riverains", explique Hyacinthe Hopfner, responsable du pôle déchets à la communauté de communes. Voir l'article entier au format pdf

    Les mauvaises odeurs du CVO de Sequedin flairées par des sentinelles

    Cliquez ici pour voir l'article

    France soir

    Cliquez ici pour voir l'article