jeudi 23 novembre 2017

Pourquoi mettre en place un jury de nez

A ce jour, une trentaine de sites industriels sont équipés du dispositif Expoll.net

Les raisons de la mise en place d’un tel dispositif varie selon les industriels, cependant l’objectif principal reste le même : « établir ou consolider une cohabitation sereine entre l’industriel et les riverains ».

Les principales raisons à la mise en place d’un jury de nez sont :

La gestion de « crise olfactive » : Les riverains sont en colère, ne supportent plus les nuisances olfactives ressenties. La mise en place d’un jury de nez permet d’effectuer un constat, une analyse et une synthèse sur l’impact olfactif du site dans son environnement. Souvent, une période de 6 mois à 1 an est nécessaire pour effectuer un bilan complet. Les autorités (DSV, DASS, DRIRE) et /ou les collectivités (mairies, communauté de communes…) et associations sont souvent les investigateurs de la mise en place d’une telle étude, la plupart du temps financé par l’industriel. Dans ce cas, un bureau d’études est souvent mandaté pour piloter l’ensemble de l’expertise. Celui-ci joue un rôle d’expert et de médiateur entre le jury de nez et l’industriel. Une expertise de 6 à 12 mois avec la mise en place de l’ensemble du dispositif Expoll.net coûte de 15 à 20 k€.

La demande d’une communication plus importante entre les riverains et l’industriel : Il apparaît souvent que la problématique odeurs prend des proportions inhabituelles au moment d’une demande d’extension de la part de l’industriel, par exemple. Les odeurs est souvent le thème choisi par les riverains pour stipuler ces diverses interrogations sur l’avenir de l’usine voisine. Ainsi, la mise en place d’un jury de nez devient aussi un moyen de communication entre l’industriel et les riverains (évocation des risques liés à l’activité de l’usine, des problèmes de bruits de transports, des études et mesures effectués, des projets d’extension, de l’activité en tant que telle…).

Un outil de surveillance : Quelques industries, pourtant ayant de faibles problèmes de nuisances olfactives ont décidé à la construction de l’usine ou après, d’investir dans un dispositif comme expoll. Leur démarche est de considérer que leur activité est « potentiellement  odorante ». Par conséquent, un jury de nez leur permet de suivre leur impact « odeur » en continu et par conséquent d’éviter tout risque de crise avec la population environnante. Expoll est alors considéré comme un outil de suivi et d’amélioration de l’outil de production. Ce dispositif s’inscrit tout à fait dans la démarche ISO 14001. Le dispositif expoll (Logiciels + formation + station météo + accès et personnalisation du serveur vocal) coûte environ 10 k€ en investissement et 2k€ /an en exploitation).

<< Précédent : La mesure des odeurs Suivant : Liens >>